Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 août 2010 3 04 /08 /août /2010 15:49

 

ton-casier.jpg 

Cela fait 4 Jours que nous sommes arrivées, "notre tout petit" dans sa poche, chez les parents de So., dans le Cotentin.


Bien que le soleil fût au garde à vous pour nous accueillir comme de vrais enfants du pays, c’est avec joie que nous avons retrouvions la fraîcheur locale.

En effet, je ne suis peut-être que normande d’adoption ou d’alliance, à chacun son interprétation, mais je me sens ici comme un poisson dans l’eau.

Je parle vache couramment et me plait à dire avec le même chauvinisme que mon Adorée qu’ « en Normandie, il fait beau plusieurs fois par jour ».

 

Si hier nous partîmes à cinq planter en pleine mer, tout sourire et détendus, les casiers dans l’espoir de récolter au moins une paire de homards, c’est à trois seulement que nous avons pris le large ce matin pour la récolte, avec un peu d’appréhension rapport à la météo des plages :

Un vent d’ouest de 14 nœuds (Force 3-4) avec des rafales à 17 nœuds (Force 5-6) et des vagues d’1 mètre – 1 mètre 50. Le tout sous une pluie fine et froide.

Une vraie carte postale pour touriste.

 

Gentiment malmenée par une Manche déchaînée, je mâche frénétiquement un « Hollywood » pour éviter que mon estomac hésitant entre bâbord à tribord ne choisisse finalement la route qui mène tout droit vers mes talons.

La sortie est folklorique.

Bien que tout mouille autour de moi, avec la malice d’un gamin qui saute dans une flaque, je reste hors de la cabine et même si la douche est fraîche, chaque vague qui me rince me donne un peu plus le sourire.

 

Résultat de la pêche : 1 beau homard.

Et ce n’était pas sans mal.

On rentre au port !

 

En mer, tout s’est bien passé.

Sur la route, je me suis laissée surprendre par les premiers symptômes de ma grossesse à moi. Et c’est toute pâle et barbouillée que je suis finalement arrivée à la maison.

Sous la douche, j’ai la tête qui tangue, des fourmis plein les mains et mes boyaux révisent les nœuds marins.

 

Je me dis alors qu’après ce que je viens de traverser avec brio, cela ferait vraiment désordre si s’inquiétant de ne pas me revoir descendre fraîche comme une daurade So. me trouvait assise sur la cuvette des cabinets regardant, honteuse, mon petit déjeuner gisant sur le sol.

 

La mer : 1 - la maman : 0…

 

Je manque d’entraînement, de toute évidence mais…

Je reviendrai !

 

Photo:
Copyright Maman moi aussi.

"Au sec"

Partager cet article

Repost 0
Published by mamanmoiaussi - dans De mon côté du ventre...
commenter cet article

commentaires

Moa 08/08/2010 11:44


je ne sais pas si y a vraiment un entrainement pour ça...


Sayyadina 05/08/2010 06:25


Bravo ! tu partages tout...même les nausées :)


05/08/2010 16:06

Cette nausée normande vallait le détour... Et le homard du diner m'a fait tout oublier ! Si. S'est régalée et "notre tout petit" aussi ! J'ai hâte de retourner en mer en famille !!!