Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 octobre 2010 1 18 /10 /octobre /2010 09:25

16032009142.jpg

 

Dans quatre mois environs, avec mon Adorée, nous serons mamans.

 

Déjà cinq mois que "notre tout petit" évolue et grandit sans son environnement aquatique.

Tant de chemin parcouru, à commencé par les presque sept cent kilomètres pour aller chercher "la graine de bébé" à "Jardiland".

 

En cinq mois, le petit « haricot magique » s’est transformé en petit d’homme gigoteur.

Le ventre de ma So. s’est arrondi, ses seins n’ont rien à envier aux miens, sa garde-robe s’est colorée, ses hormones d’abord taquinent se sont stabilisées, son goût pour le sucré est révolu et ses fringales sont désormais salées…

 

Au cours de ces cinq mois, j’ai vu ma femme changer.

J’ai vu son corps s’arrondir mais au delà de la voir devenir chaque jour un peu plus rondement belle, je l’ai surtout vu devenir mère.

Comme une fleur qui s’ouvre, je l’ai vu s’épanouir et devenir cette autre femme qui me touche plus encore.

Je l’ai vu devenir plus forte qu’elle n’était et je peux vous assurer qu’avant la grossesse, j’avais déjà à faire à un sacré bout de femme.

Cela étant, je la vois plus sensible aussi, plus fragile.

 

Dans quatre mois, mon Adorée et moi, nous serons mères, c’est vrai…

Mais, nous sommes encore, en quelque sorte, les bébés de nos mamans.

 

Nous avons besoin de leur soutien, de leur présence, de leur réconfort, de leurs câlins…

Besoin de se voir mère dans les yeux du plus grand nombre mais aussi besoin de regarder nos mamans avec des yeux d’enfant.

 

Sans pour autant devenir leur priorité sous prétexte que So. couve "notre Titi", j’aimerai qu’elle nous couve un peu plus encore parfois…

 

Ce n’est pas toujours facile d’être une femme enfant…

 

Photo:
Copyright Maman moi aussi.

"Meilleurs que les yaourts "Bonne Maman"..."

Partager cet article

Repost 0
Published by mamanmoiaussi - dans De mon côté du ventre...
commenter cet article

commentaires

titeve 19/10/2010 14:26


Non, ce n'est pas facile d'être une "femme enfant"... A te lire, je comprends tes mots. Même si, moi même, je me sens plus "femme", plus "responsable", un côté de ma personne cherche le
réconfort... comme un besoin d'être protégée, couvée encore un ti peu par ma tite maman...
Bisous à vous futures mamans !