Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juillet 2010 5 09 /07 /juillet /2010 09:41

  danser.jpg

 

So. est de plus en plus préoccupée par les transformations de son corps qu’elle ne contrôle pas.

Elle est à la fois très heureuse d’enfin porter "notre tout petit" et complètement désarmée et abattue par son reflet dans la glace.

Comme Renaud à son époque, "Je lui dis qu’elle est belle comme un fruit trop mur" mais elle ne l’entend pas de cette oreille ni le voit de cet œil.

 

So. : Je me suis peser ce matin. C’est dramatique j’ai déjà pris X kilos !

Moi : Mais mon A, tu es enceinte, c’est Titi qui fait sa place…
So. : J’en peux plus, j’ai des grosses cuisses, j’ai pris des fesses…
Moi : Mon A… Je comprends ta position mais…

So. : Et si je ne redevenais jamais comme avant !?

Moi : Mais mon A. je t’aiderai, on fera ce qu’il faut et…

So. : Tu crois que je vais rester comme ça ?!

Moi : Mais non, je viens de te dire qu’on allait faire ce qu’il faut pour que ce ne soit pas le cas. Puis regarde, F. elle est plus mince après ses trois grossesses qu’avant…

So. : Oui mais C. elle a jamais perdu ses X kilos !!!

 

Son corps qui se transforme la déstabilise et c’est compréhensible, mais il y a un cadeau « Bonux » :
Chaque kilo supplémentaire ajoute un degré à son humeur border-line. Toutes les occasions sont bonnes pour vomir cette petite colère qui la titille lorsqu’elle descend de la balance…

 

Dans la cours, sur le pallier ajouré, le voisin s’entretien sans gène au téléphone pendant que fenêtres grandes ouvertes, la voisine discute sur skype ou msn avec son casque vissé sur les oreilles et le micro cousu aux lèvres.

Au quatrième étage, un CD de musique traditionnelle africaine tourne en boucle et raisonne dans la cours.

Pour se fermer, les portes claquent au rythme des entrées et sorties de nos différents voisins.

Au rez de chaussée, les étudiants libres comme l’air jusqu’en octobre profite de la cours pour prolonger leur apéro à la fraîche.

Tous ces « petits » bruits sont aujourd’hui vécus comme une réel nuisance par So. qui a le sommeil de plus en plus léger.

A la moindre contrariété nocturne, Mon Adorée bondit dans le lit.

Cette nuit fût, de ce fait, ponctuée de "La POOOOOOoooooooooorte !", "P*** Mais il a pas de maison pour téléphoner ?!", "C’est bon on entend tout là !", "C’est quoi encore ce B*** ?"…

Le plus souvent, je tente de calmer So.

Moi : Nous sommes en été mon A, on ne peut demander aux gens de vivre enfermés.

So. : Oui ben moi je suis fatiguée et avec le bruit, je ne peux pas dormir…

La porte du 2ème : BLAM !!!

 

"De l’autre côté du ventre", je m’acclimate aux changements de So., je les apprivoise et j’apprends petit à petit à composer avec eux pour vivre au mieux les 7 prochains mois.

La naissance de "notre bidibule" nous fera oublier ces petits désagréments tellement vite.

 

En revanche, si aujourd’hui, "de l’autre côté du mur", les voisins peuvent bien faire la nouba et ce pendant les 7 prochains mois, je leur conseille tout de même de se reposer et de recharger les batteries. Car, comme la cigale le disait à la fourmi, je me ferai un plaisir de répondre au premier voisin mécontent de se faire réveillé au beau milieu de la nuit par les couinements de "mon Titi" :

Cet été "vous chantiez?... J'en suis fort aise. Eh bien… dansez maintenant !"

  

Photo:
Copyright Maman moi aussi.

"Ouvrons le bal." 

Partager cet article

Repost 0
Published by mamanmoiaussi - dans De mon côté du ventre...
commenter cet article

commentaires

So. 09/07/2010 12:13


C'est un photo de note union, il y aura un an dans quelques semaines...
A cette époque, je m'en fichais de me goinfrer de sucre parce que je suis plutôt "mince" (sous réserve quand même !. Aujourd'hui tout ce que je mange est pesé ! Mais c'est pour mon bien ! La chose
qui me met hors e moi (à part le bruit le nuit dans l'immeuble) c'est que je ne trouve pas dans mes magasins de lingerie à l'heure des soldes du 85 F !


maman moi aussi 09/07/2010 12:21



Dans un mois pile poil nous fêterons nos noces de coton...
Une année difficile parfois mais tellement belle sur la fin !